Article

Les prisonnières et la police: le monde aime ça!

Richard Therrien

Le Soleil

Un mois après le début des nouvelles émissions, on commence à observer certaines tendances chez l’auditoire. Assez pour savoir que nos prisonnières d’Unité 9 ont conquis le public: le téléroman de Radio-Canada est la nouveauté qui s’illustre le mieux dans les sondages depuis la rentrée, avec une moyenne de 1 459 000 téléspectateurs pour les deux premiers épisodes, incluant ceux qui l’ont enregistré.

Marie, Shandy, Suzanne et Cie sont presque aussi populaires que la police: aucune fiction de Radio-Canada n’avait obtenu de tels chiffres depuis la finale de 19-2, vue par 1 557 000 accros en avril 2011. Et c’est mérité. Dans les circonstances, le téléroman O’ s’en sort bien à TVA à la même heure, le premier épisode ayant rallié 926 000 adeptes (sans les enregistrements) le mardi 25 septembre.

Tout, depuis le début d’Unité 9, nous fait oublier qu’il s’agit d’un téléroman et non d’une série. Et le plus heureux, c’est qu’Unité 9ne s’arrêtera pas aux Fêtes comme La galère et Mauvais karma, mais reviendra pour de nouveaux épisodes déjà en janvier. La méchante Jeanne aura eu le temps d’en faire des mauvais coups. La découverte Ève Landry fait peur dans ce rôle, et c’est un compliment.

Laisser un commentaire